Néonazis, fichés S, mineurs... 39 membres de l’ultradroite interpellés dans le 20e

Publié le lundi 12 février 2024

Le samedi 10 février, 39 hommes de la mouvance ultradroite ont été interpellés à la sortie du cimetière de Charonne à Paris, alors qu’ils rendaient hommage à l’écrivain d’extrême droite Robert Brasillach.

© Kevin.B - Licence Creative Commons

Les policiers les soupçonnent d’avoir voulu commettre des violences et ont été placés en garde à vue pour "participation à un groupement en vue de commettre des dégradations".

Parmi eux se trouvaient des personnalités connues de l’ultra-droite. C’est le cas de Marc de Cacqueray-Valmenier [1], ancien chef des "Zouaves", un groupuscule parisien violent dissous en 2022. Ou encore de Gabriel Loustau, figure du Gud (Groupe d’union défense), une organisation étudiante française d’extrême droite connue pour ses actions violentes.

Certains d’entre eux avaient l’interdiction de se rendre à Paris (...)

[1Marc de Cacqueray-Valmenier a été condamné à 1 an de prison ferme pour le saccage à coup de battes de baseball et attaque avec du gaz lacrymogène du bar Le Saint-Sauveur, à Ménilmontant le 4 juin 2020

Voir en ligne : Article complet sur ladepeche.fr

Partagez :
Publier un commentaire
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.