Pétition

StudioPlus : un assassinat programmé

mercredi 17 octobre 2018 - 15:29

Article

Le temps presse ! Si rien n’est fait rapidement, le plus ancien studio de répétition Parisien disparaîtra sous les assauts conjugués des promoteurs immobiliers et du tribunal de commerce de Paris.

- Pétition sur Change.org

Rappel historique :

En 1986 Studio Plus prend en location un vieux bâtiment dégradé dans le quartier Oberkampf qui à cette époque est très loin d’être ce qu’il est aujourd’hui.

Simultanément l’immeuble voisin de celui loué par Studioplus est l’objet d’une rénovation au cours de laquelle de vieux ateliers d’artisans sont transformés en appartements.

Dès l’installation des premiers occupants dans les appartements, ceux-ci signalent qu’ils perçoivent des vibrations basses probablement en provenance des studios.

Rapidement StudioPlus est expertisé devant les tribunaux, par un ponte de l’acoustique et déclaré officiellement tout à fait conforme à la législation sur le bruit.

Les problèmes étant cependant réels des investigations poussées démontrent l’impensable.
Le bâtiment voisin qui a été totalement reconstruit ne possède pas ses propres
murs porteurs.
Les dalles de planchers de l’immeuble ont été intégralement scellées dans les murs porteurs du bâtiment de StudioPlus et viennent affecter l’isolation des studios en créant des ponts phoniques qui transmettent les vibrations.

Dès lors StudioPlus n’aura de cesse d’essayer d’obtenir gain de cause dans le procès pour trouble de voisinage qui va l’opposer plus de trente années à ses voisins, en communiquant tous les documents mettant en évidence les problèmes structurels de leur immeuble.

Peine perdue, StudioPlus n’étant pas propriétaire des murs, il lui est toujours répondu qu’il n’est pas habilité à agir, et le bailleur des locaux refuse de le faire.

Après des années de combats de restrictions d’ouvertures de certains studios à 22h, en Mai 2016 un nouveau verdict tombe : 4 studios doivent être fermés totalement à la répétition de groupes et le bailleur est condamné a effectuer des travaux de mise en conformité.

De nouveau le bailleur refuse d’agir.

StudioPlus applique alors le principe d’exception d’inexécution (article 1219 et 1220 du code civil ) et suspend le paiement des loyers.

Le bailleur laisse pourrir la situation et s’accumuler les loyers non versés puis demande la mise en liquidation judiciaire de StudioPlus.

Un expert nommé par le tribunal de commerce exclue formellement la mise en liquidation judiciaire en raison des autres procédures en cours.

Contre toute attente le tribunal de commerce ne tient aucun compte de l’expertise qu’il avait lui-même demandé

Et en dix minutes prononce la liquidation judiciaire…

Sans surprise , le promoteur qui propose le rachat immédiat du bâtiment n’est autre que l’homme d’affaire du propriétaire de l’immeuble (le bailleur qui a mis studioplus en liquidation).

StudioPlus est condamné à mort. Rideau.

Et non pas tout à fait, car un appel est encore possible ! Mais il faut faire vite.

Et c’est là que vous intervenez.

Vous tous qui avez fréquenté un jour StudioPlus, colportez ce message partout et si un journaliste, un élu où toute personne capable de médiatiser rapidement l’affaire souhaite intervenir , contactez StudioPlus à cette adresse mail et vous serez mis en relation avec l’avocat de la société. « studioplus ’at’ cegetel.net »

Merci d’avance et KEEP ON ROCK’IN IN A FREE WORLD !!!

A l’attention particulière des résidents actuels des studios :

En France personne n’a jamais pris le matériel de Dupond pour payer les dettes de Durand.

Inutile d’écouter ceux qui ne savent rien !!

M. Bataille a rendez vous Jeudi 18 Octobre à 16h30 avec le liquidateur nommé.

Il va essayer d’obtenir un délai pour pouvoir tenir jusqu ’au résultat de l’appel du procès avec les voisins qui devrait (nous l’espérons) innocenter StudioPlus et retenir la responsabilité du bailleur, ce qui inversera alors la tendance puisque se serait alors le bailleur qui devrait beaucoup d’argent à StudioPlus.

Il est clair que le but des adversaires de StudioPlus, est d’empêcher de tenir jusqu’au résultat de ce procès. (fin Novembre )

Sachant que même si StudioPlus était évacué, en cas de victoire il devrait être réintégré avec de conséquents dommages et intérêts.

Si toutefois le liquidateur, décide comme nous le craignons donc, de demander l’évacuation des locaux , il sera donné du temps pour déménager dans le calme.

C’est ce qui sera demandé Jeudi également lors du rendez vous avec le liquidateur.

Donc pas de panique réponse aux interrogations, Vendredi au plus tard.

- Pétition sur Change.org

Studio Plus :
- https://www.facebook.com/StudiosPluss

Mots-clés liés

Version imprimable de cet article Version imprimable

Publier un commentaire
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Autres articles

>
Du 9 déc au 12 jan

Exposition « Ménil et une nuit »

Cantine de Ménilmontant

Agenda

Agenda "permanences"

>
Du 18 nov au 18 déc

« Natures partagées », exposition en plein-air

Ateliers d’Artistes de Belleville
Dans la ville, le besoin de nature se fait sentir, et ce sentiment s’est renforcé depuis le premier confinement.
>
Mondial de football

No Qataran ! : le Babel Café se met à l’heure du boycott

Peuple de Paris dégoûté par ce Mondial qui concentre tout ce que le football moderne a d’abject, le contre-programme alternatif du Babel Café est pour toi.
>
Novembre & décembre

Envie Le Labo : programmation de novembre et décembre

Au programme, des événements thématiques, pour petits et grands autour du fil rouge "se nourrir" (volet 2/2) pour continuer de nous approcher d’une alimentation plus saine, durable et (...)
>
Du 15 octobre au 11 février

CAPITALE(S), 60 ans d’art urbain à Paris

Expositions
Pendant 4 mois, plus de 70 artistes à découvrir, avec des œuvres historiques, des interventions in situ, des installations, une programmation "hors les murs" (...)
>
Du 15 septembre au 6 janvier

« Belleville, années 70 »

Carré Baudouin
L’association « Belleville, un esprit de Paris » vous propose une nouvelle exposition de photographies de François-Xavier Bouchart, sur les murs extérieurs du Carré Baudouin (...)
>
D’avril à octobre

Kiosques en fête 2022

Au programme : concerts, spectacles, danses, happening, animations conviviales, théâtres, lectures, expositions photos et bien d’autres..
  • Sur le web