Vie municipale

Un lieu de consommation de drogue dans le XXe

mardi 31 août 2021 - 11:05 - 22 commentaires

Anne Hidalgo a présenté lundi soir quatre nouveaux sites de consommation de drogue, dans les 10e, 19e et 20e arrondissements.

La Maire de Paris propose notamment "un site adapté pour des accueils jour/nuit et une activité de soin" (SCMR [1]) dans le quartier Pelleport (XXe), "opérationnel avant la fin de l’année".

SCMR Paris XVIII - © Le Parisien

Extrait du courrier de Mme Hidalgo au 1er ministre Jean Castex :

(...) Même si chacun préférait sans doute voir s’évaporer la "scène ouverte du crack", les Parisiennes et les Parisiens savent que son déplacement ne résout rien sur le fond. Ils sont prêts à accepter l’ouverture de nouveaux dispositifs de prise en charge médico-pyscho-sociale des consommateurs, y compris dans leurs quartiers, mais en contrepartie ils attendent de l’État une meilleure protection au quotidien et une action beaucoup plus efficace contre les trafics de cocaïne et de ses dérivés qui alimentent le marché parisien (...)

Chacun doit prendre sa part.

Il est grand temps d’ouvrir des lieux supplémentaires de prise en charge qui permettront de sortir ces personnes de la rue et de leur dépendance. En ce sens, le Conseil de Paris a adopté un vœu que soit créé un réseau métropolitain de lieux de prise en charge du crack : des lieux à taille humaine, disséminés sur l’ensemble du territoire du Grand Paris, combi,ant accueil et espace de repos de jour, des places d’hébergement d’urgence la nuit, une offre de soins addictologiques et psychiatriques, de l’accompagnement social et un cadre thérapeutique de prises en charge des toxicomanes (...)
- Le document complet


[1

Salles de Consommation à Moindres Risques

Les salles de consommation à moindre risque (SCMR) visent un double objectif : améliorer la santé publique comme la tranquillité publique. Elles sont un élément d’une palette très large d’accompagnement et de soins pour des usagers de drogues qui s’injectent (notamment de l’héroïne), très marginalisés et pour lesquels ce dispositif est une première étape d’entrée dans le parcours de réduction des risques et de soin, y compris de sevrage quand le parcours de soin et d’insertion le permet.
- Source drogues.gouv.fr

Version imprimable de cet article Version imprimable

Commentaires

  • 1. Un lieu de consommation de drogue dans le XXe
    1er septembre,10:27, par Hassan Haddou

    Bonjour,
    J’habite dans le quartier depuis plus de quinze ans. Et trop, c’est trop. Ne pouvant régler un gros problème ; la mairie a décidé de botter en touche en le divisant en plusieurs problèmes et en l’étalant un peu partout. Il s’agit d’une bien curieuse d’application de la méthode cartésienne. Rien n’est réglé donc, sauf pour Madame Hidalgo qui soustrait au regard des caméras le spectacle désastreux des dizaines de fumeurs de crack, qui était son seul objectif. En revanche, je ne comprends pas pourquoi, la mairie charge toujours les mêmes arrondissements XIX, XIX, XX... Mme Hidalgo qui habite dans le XVe pourrait montrer l’exemple et accueillir dans sa rue un grand et beau centre de shoot. Et le maire du XXe qui veut accueillir autant d’Afghans que possible. On est dans la confusion des ordres où les politiques confondent charité et politique.

    Bien cordialement,

  • 2. Un lieu de consommation de drogue dans le XXe
    2 septembre,19:01, par marine

    C’est une blague ?
    Nous en voulons pas !
    Manif il doit avoir et manif il va avoir
    Ce quartier ets un quartier familiale qu’ils aillent ailleurs dans le 16 ème par exemple

  • 3. Un lieu de consommation de drogue dans le XXe
    3 septembre,15:27, par bea

    C est Eric pliez, nouveau maire du 20eme, qui a proposé d ouvrir une salle de shoot rue pelleport. 24/24 ! Jour et nuit ! Entouré d écoles de crèches et de logements familiaux !!!
    Il est DG de AURORE et répond plus à ses objectifs idéologiques qu à la protection des habitants de son arrondissement qui l ont élu. Alors qu aujourd hui nous n avons pas (ou peu) de problèmes de drogue dans notre quartier.
    il importé pour notre quartier de contrer ce projet malvenu.

  • 4. Un lieu de consommation de drogue dans le XXe
    3 septembre,15:36, par jerome

    Ce sera au 172 rue Pelleport. A coté des écoles et des crèches. Parents, quittez le quartier avant qu’il ne soit trop tard !

  • 5. Un lieu de consommation de drogue dans le XXe
    4 septembre,12:10, par duthoy

    Comment pouvez-vous envisager cela sans concertation des citoyens et riverains. 6 écoles sont à côté, c’est un quartier familial. Pourquoi choisir notre quartier et repartir les salles entre le 10e, 18e, 19e et 20e et non dans l’ensemble de la capitale. Ce sera malheureusement un.enfer pour les habitants commerces du quartier. Une honte !

  • 6. Un lieu de consommation de drogue dans le XXe
    4 septembre,14:10, par johan

    Juste en face d’une maternelle et un collège rue Pelleport !!! Ça c’est une bonne idée 🍾 merci d’équiper l’ouest de Paris avec ce type de centres, plus d’espace, moins d’enfants...

  • 7. Un lieu de consommation de drogue dans le XXe
    4 septembre,17:28, par Brgit

    ILLEGAL puisque discriminatoires
    Les salles de shoot ne sont implantées que dans l’est parisien créant ainsi des ghettos.
    Aucun avis n’a été demandé au riverains donc mensonges de Madame Hidalgo
    Les salles de shoot distribuent des drogues mais ne soigne pas. Les drogues sont illicites et les consommateurs qui commettent des délits sous leur emprise ne sont pas sanctionnés. Si la consommation de drogue est illicite, les salles de shoot sont illicites.
    Il serait plus utile de construire des dispensaires avec des soins adaptés pour tenter de soigner les consommateurs et non des salles pour les encourager.
    Enfants familles personnes âgées personne ne devrait avoir à subir des décisions arbitraires prises par la Maire de Paris 6707

  • 8. Un lieu de consommation de drogue dans le XXe
    4 septembre,17:53, par artaud

    #masalledeshootàNeuilly !
    Scandaleux !
    Que ne va t on mixer toxicomanes et bourgeois dans les beaux quartiers parisiens ou périphériques ?
    En quoi nous les “pauvres” aurions nous droit à une petite louche de misère en plus ?
    Je connais bien la population des toxicomanes
    Je travaille depuis 5 ans porte dela chapelle El comme enseignante
    J’ai vécu il y a 20 ans porte de la chapelle où mes enfants ont grandi
    et d’où j ai si déménagé à dessein .
    On se fiche totalement de savoir certains on ou justement choisir de venir dans le 20 eme peut être pour échapper justement à ce traffic porte de La Chapelle
    Je suis propriétaire d un logement
    A CRÉDIT ( encore 20 ans à rembourser) à deux pas de cette salle
    A t on besoin de cela ?
    qui viendra habiter le quartier ?
    ignoble !

  • 9. Un lieu de consommation de drogue dans le XXe
    4 septembre,19:15, par Lolo

    Toujours dans les quartiers populaires, n’est-ce pas ? ...
    Mais oui Madame Hidalgo, pourquoi pas dans le 15ème proche de chez vous ? ou dans le 4ème proche de l’Hôtel de Ville ?

    Déplacer le problème de Stalingrad vers un autre lieu dans les 19ème, 20ème et 10ème, sans le résoudre est il vraiment digne des Politiques ? Ne soyez pas surpris que les citoyens se désintéressent des urnes ...
    Pensez à votre candidature 2024, madame ; si cette sale est installée dans le 20ème vous perdrez des voix ...pensez-y ... une élection se joue souvent à peu de voix ...

  • 10. Un lieu de consommation de drogue dans le XXe
    4 septembre,21:31, par laurent

    Je suis née dans ce quartier il y a 58 ans, ce quartier a survécu à beaucoup de délinquance qui est partie ce qui a permis d’améliorer la vie du quartier et là vous nous ramener un problème terrible des consommateurs de cracks juste à côté d’école et de résidence pour personnes âgées le quartier Gambetta qui c’est aussi renouvelé par de jeunes couples avec enfants et comme ma mère de 89 ans qui y vit depuis 65 ans vous l’exposez à ça sans vous soucier du danger que cela représente pour elle et tous les résidents du quartier qui savent bien que leur vie paisible dans celui-ci va changer avec l’arrivée de ces consommateurs

  • 11. Un lieu de consommation de drogue dans le XXe
    5 septembre,16:16, par ouill

    C’est scandaaleux, je propose qu’on la mettre à la marie de paris 1er DANS LEUR LOCUAX LUXUEUX OU SUR LES CHAMPS ELYSEE avec les prostituées- oh mais oh , je predit que le quartier sera rempli de drogué, seringa par terre, des toxico tous le temps dans le quartier, pauvre france. Pauvre gens, des consomateurs de krack , la droque la plus dur, le quartier entourer de plusieurs ecoles va pourrire - J’ai habitez ce quartier ci tranquille, je suis bien contente de l avoir quitter, de plus sincerement quittez le quatier et ne mettez pas vos enfants dans les ecoles a coté ca sent la barbapapa

  • 12. Un lieu de consommation de drogue dans le XXe
    5 septembre,19:18, par Eric

    La methode Hidalgo, je decide, j impose. C est scandaleux et le maire du 20 eme en bon toutou se met aux ordres. Ne vous y trompez pas les rues seront pleines de drogués et de dealers, À toute heure du jour et de la nuit !

  • 13. Un lieu de consommation de drogue rue Pelleport dans le XXe
    5 septembre,20:31, par ESCRIVE

    Cela fait près de 50 ans que je vis dans ce quartier...La drogue et notamment le crack est un réel problème mais ce n’est pas en créant un nouveau lieu de fixation en le déplaçant dans un nouveau quartier populaire jusqu’alors devenu paisible que l’on améliore la qualité de vie des résidents ce sujet. Sans parler des écoles à proximité ...Je suis scandalisé que les décideurs pensent encore à concentrer toutes les difficultés dans le 18, 19 et 20 eme en ménageant les lieux ou vous vivez pour la plupart...J’en ressens une profonde injustice...

  • 14. Petite rectification
    5 septembre,21:55, par Infirmier en addicto

    Réponse à Brgit :
    Les salles de consommation à moindre risque ne distribuent pas de drogue, elles mettent à disposition le matériel uniquement, matériel de soin donc licite. Les produits ou drogues, en effet illicites, sont amenés et repris par les usagers sans que le personnel soignant (dont je fais partie) n’intervienne dans le traffic. Ce sont des lieux de soins.
    Pour le reste je respecte évidemment votre avis mais il nécessitait éclaircissement.

  • 15. Un lieu de consommation de drogue dans le XXe
    6 septembre,17:53, par Moren

    Il faudrait rappeler à Madame Hidalgo, que sauf erreur, son maire d’arrondissement, Monsieur Pliez été élu par un habitant sur cinq en âge de voter dans le XXe.
    Beaucoup parmi ce 1/5 ème se sentent trahis par Madame Hidalgo et Monsieur Pliez. Au nom de qu’elle idéologie, les habitants des quartiers populaires de l’ est parisien, devraient " payer l’incurie des pouvoirs publiques pendant des annees ? Pourquoi Madame Hidago, n’implante pas des salles de shoot dans tous les arrondissements, et, à fortiori dans les municipalités de droite de l’ ouest parisien ?
    On peut discuter de l’intérêt thérapeutique de fournir de la drogue à une personne addictive, mais avant ça, la priorité est la sécurité et la tranquillité legitime des citoyens contribuables. La bataille de Stalingrad est la pour nous rappeler que pas plus la qu’ailleurs, la sécurité et tranquillité ne seront garanties.

    Cordialement.
    Fanch

  • 16. Un lieu de consommation de drogue dans le XXe
    6 septembre,19:46, par Roseline Raymond

    Si la salle de shoot permet de venir consommer c’est que la drogue est apportée par ces consommateurs, qui n’ont à priori pas de revenu et qui donc agressent ou volent afin de pouvoir se la procurer. Oui, il y aura une jolie salle pour qu’ils s’installent mais en dehors de cette salle : surenchère de ventes et surenchère d’agressions, de tapages nocturnes car ils n’ont pas de logements
    Mais quel est ce modèle de société ? où tout le soin est apporté à des gens qui ont enfreint la loi, qui ont seuls décidé de consommer ? Personne ne leur a mis un revolver sur la tempe pour prendre de la drogue. Que fait-on de la responsabilité personnelle ? pourquoi toujours de la victimisation et de l’aide illimitée sans jamais demander de contrepartie, d’engagement ?
    Pourquoi une salle de shoot dans Paris ? Il y a des coins de nature où ce serait plus approprié. Et un sevrage obligatoire, douloureux, mais non négociable. Faire sortir ces gens du marasme par l’action : travailler (oui, un gros mot) auprès d’animaux, dans la nature...il y aurait tellement d’autres idées, au lieu plaquer un modèle nordique sur notre société latine. La Mairie fait preuve d’idéologie mais pas d’imagination.
    Pourquoi faire porter les conséquences sur le reste de la population ?
    Quant au coût, personne n’en parle, mais l’argent qui va là, n’ira pas ailleurs.
    Que dire du manque de lucidité ou plutôt de l’effet "com" d’A. hidalgo qui attend que l’état agisse. Elle l’exprime pour la forme mais on sait bien que ce n’est pas réaliste. Y aura t-il de nouveaux policiers qui vont être nommés pour s’occuper de "sa" salle de shoot et de ses environs, 24/24 ??? bien sûr que non. On imagine le coût indirect..
    Cette décision est un constat d’incompétence.

  • 17. Un lieu de consommation de drogue dans le XXe
    6 septembre,22:00, par Lolo

    Y aurait-il une pétition en ligne ?

  • 18. Un lieu de consommation de drogue dans le XXe
    6 septembre,22:18, par Banshee

    Les consommateurs de cracks sont des toxicomanes, soit avant tout des personnes malades en détresse qui requièrent une aide protéiforme (médicale, psychologique, sociale, ...). Par ailleurs, les problèmes poses par les ravages croissants de cette drogue sont collectifs à l’ensemble des parisiens. Il n’est pas normal qu’ils aient du jusqu’alors être supportés par les seuls habitants du XIXeme. Certes, il serait tout aussi équitable que l’ouest et le sud parisien voient également éclore des salles de shoot. Je ne suis cependant pas certaine que, du fait de l’éloignement géographique de ces arrondissements des lieux de consommation actuels, la mesure se révèle à court et moyen terme d’une quelconque efficacité. Il ne s’agit pas de concentrer les difficultés il me semble, mais de les répartir au sein des zones limitrophes afin de les endiguer.

  • 19. Un lieu de consommation de drogue dans le XXe
    7 septembre,13:54, par Fanch

    Voir Wikipédia : salle de consommatio’n à moindre risque.

    L’ Organe International de Lutte Contre les Stupéfiants, l’Acadamie Nationale de Médecine, ainsi que l’Ordre National des Médecins sont contre l’implantation de salles à moindre risque. Donc, il n’ya pas d’unanimité sur le sujet, loin de là.

    Au Canada, la loi impose de faire la preuve des avantages pour la santé publique et la sécurité publique, de concerter préalablement les riverains, de garantir la neutralité de la délinquance. Ne faudrait il pas, qu’une telle loi existe en France, interdise l’iinstallation de salles de shoot à moins de x distance des écoles, crèches et... Qu’elle est la position de l’ Éducation Nationale et de son ministre par rapport à la proximité salle de shoot/école ?

    Les témoignages des riverains de Lariboisière concernant la dégradation progressive de leur quartier interpelle. La salle de shoot est pourtant à l’intérieur de l’hopital.

  • 20. Un lieu de consommation de drogue dans le XXe
    7 septembre,14:48, par jerome

    Je ne comprends toujours pas . Nous allons « importer » des consommateurs depuis le parc eole ? Vont-ils venir par eux-mêmes en payant un ticket de bus, ou bien cela sera fait « par la force » ?Et une fois qu’ils seront là, où iront-ils dormir ? J’ai cru comprendre dans la lettre du maire que j ai reçue ce matin que l’hébergement serait assuré. Toujours dans l’école ?dans des hôtels avoisinants ? Comment vont-ils manger ? De plus, le crack se fume, n’est ce pas ? Il y aura t’il des extracteurs de fumées ? Si une « salle de consommations à moindre risque » est la solution miracle, pourquoi ne l’avons nous pas appliquée il y a 15 ans place Stalingrad ?

  • 21. Un lieu de consommation de drogue dans le XXe
    13 septembre,22:48, par OB75

    Juste scandaleux.
    C’est une mise en danger délibérée.
    Nous devons alerter les conseils d’école, les élus de tous bords, les médias, sur cette exposition délibérée à un danger majeur pour nos enfants notamment.
    C’est une honte !

  • 22. Un lieu de consommation de drogue dans le XXe
    24 septembre,15:53, par Attar

    Totalement irresponsable de créer une salle de shoot dans notre arrondissement qui à donné et qui continue à donner le plus en matière sociale.Il est clair que Mr Pliez veut faire avec l’aval de Mme Hidalgo du 20é un gros SAMU SOCIAL,c’est ce qui explique sa présence.
    Le 18,19,20 ont droit aux plus mauvais projets de toutes sortes, les autres arrondissements les meilleurs projets.
    INACCEPTABLE qui sera bientôt INACCEPTÉ.

Publier un commentaire
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Sur le web