Hellyette Bess, une jeune libertaire de… 93 ans !

Publié le dimanche 12 mai 2024

Voix douce, accueil chaleureux, discussion à bâtons rompus. Étonnante Hellyette Bess, 93 ans, bon pied, bon œil (même pas besoin de lunettes pour lire et elle lit beaucoup). Une combattante aux mille vies.

Photo : Livia Garrigue - Mediapart

32 rue Henri Chevreau, dans le 20e, Le Jargon libre intrigue. Des livres alignés, entassés jusqu’au plafond. Des affiches, des tracts sur la vitrine. Une librairie ? Une boutique hors du temps, sans doute oubliée de tous ? Pas du tout !

Ici viennent des étudiants, des thésards, des historiens à la recherche d’un livre épuisé, et, bien sûr, nombreux, les amis de la « Mamma », le surnom que des partisans italiens lui ont donné. Qui lui est resté. « Pas mal de jeunes viennent me voir, souvent après une manif. Ils défilent pour que vive l’anarchie… Ils ne savent pas toujours ce que c’est ! Alors leurs aînés les envoient ici. Je leur explique, je conseille des livres. » Mais oui,
Le Jargon libre est un haut lieu de l’anarchisme, de toutes les luttes révolutionnaires, d’ici et d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui.

Le Jargon libre est une bibliothèque de consultation. Ni prêt, ni vente au public. Ici, on cherche, on trouve des livres rares, on feuillette, on prend des notes, on photocopie… Sachant que, sans mauvais jeu de mots, sur l’anarchisme et autres luttes, elle en connaît un rayon, Helyette B. Son parcours ? Les Jeunes libertaires (mais oui, JL, les initiales du Jargon libre), Fédération de l’anarchisme, Action directe… et la prison. Six années pour avoir été membre de cette dernière organisation. « Pas mal de faux, usages de faux et autres délits du même genre », reconnaît-elle, en souriant. Ses amis emprisonnés, elle les a toujours soutenus. La solidarité, c’est son truc. Elle a aidé aussi beaucoup de femmes à avorter. À son époque, c’était un délit.

Pour que vive Le Jargon libre, ses chers amis - parmi les plus célèbres, citons aujourd’hui Tardi, Dominique Grange, hier Siné, et tant d’autres - organisent régulièrement des concerts.

Le Jargon libre,
32 rue Henri Chevreau
Paris 20e

Voir en ligne : article de Vues d’ici, journal de quartier - N° 16 - nov23-jan24

Partagez :
Publier un commentaire
modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici