Street Art (+ vidéos)

Aristide Barraud, celui qui repoussait les murs

dimanche 27 décembre 2020

Ancien joueur de rugby à la carrière brisée par les attentats du 13 novembre 2015, Aristide Barraud (31 ans) a surmonté les épreuves pour se lancer dans l’art.

Des traces de peinture noire tachent ses doigts.

(...) La veille, pot et pinceau à la main, il a crapahuté pour accéder à un toit de Ménilmontant, le quartier du XXe arrondissement parisien où il vit.

Sur une cheminée, avec le clocher de l’église comme témoin, il a écrit :

« Et s’il fallait pour un temps
Mettre de côté le printemps
Et affronter ce qui m’empêcherait longtemps
Sous le ciel de Ménilmontant. »

- Lire l’article complet (payant) sur l’Equipe.fr


« Je m’appelle Aristide et je vais pas faire le mytho, l’histoire de l’art j’connais pas trop. »

Nous voilà prévenus. Et pourtant, en trois minutes et vingt secondes montre en main, Aristide Barraud nous mène à la rencontre d’œuvres hétéroclites qui, mises bout à bout au milieu de ses croquis animés, dessinent en creux le portrait sensible et sincère de cet ancien rugbyman professionnel, dont la carrière fut stoppée net.

- L’article complet et la vidéo "Plaisir" sur https://www.beauxarts.com/


D’autres vidéos :

Aristide Barraud sur Instagram

Version imprimable de cet article Version imprimable

Publier un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Sur le web