Bataclan : "Ce soir-là", téléfilm controversé

vendredi 29 décembre 2017, par Menil.Info

Attentats du 13 Novembre : plus de 30000 signatures contre le téléfilm de France 2

Le tournage s’est achevé le 22 décembre (à Ménilmontant, ndlr), mais Claire Peltier ne décolère pas. La compagne de David Perchirin, mort au Bataclan le soir du 13 novembre 2015, réclame toujours que France Télévisions renonce à son projet de téléfilm sur la tuerie du Bataclan.

(La chaîne ne diffusera pas son téléfilm sentimental autour du 13 novembre 2015 tant que les associations de victimes n’auront pas été consultées.)

Un mois après le lancement de sa pétition, sur le site Change.org, presque 32 000 signatures ont été récoltées. « Pour vivre notre deuil, nous avons besoin de silence, de pudeur, de dignité, de respect… et non d’une fiction romanesque destinée à réveiller l’audimat de votre chaîne de télévision », peut-on lire dans cette lettre adressée à la patronne de l’audiovisuel public, Delphine Ernotte.

Un timing et un format qui dérangent

Portée par Sandrine Bonnaire et Simon Abkarian, cette fiction, intitulée « Ce soir-là », démarre le soir du 13 novembre 2015 lorsque Irène, une voisine du Bataclan, et Karan, un passant, vont porter secours aux blessés qui fuient l’attaque terroriste. Ils vont tomber amoureux. Leur relation née dans des circonstances dramatiques survivra-t-elle ? Voilà comment la chaîne présente le scénario.

Pour certains, il est encore trop tôt pour traiter ce sujet à la télévision. Et encore plus sous la forme d’une fiction. « Le sujet présenté me paraît assez indécent. S’ils le veulent bien, on va leur raconter ce que nous avons vécu dans la nuit du 13 au 14 novembre 2015. Il y a un énorme décalage. Cette nuit-là était extrêmement traumatique, c’était une nuit d’horreur », indiquait Claire Peltier à France Soir le 4 décembre.

Réalisé par Marion Laine, ce téléfilm se veut avant tout une histoire d’amour, a-t-on précisé sur la Deux. « L’idée ce n’est pas du tout d’être voyeur sur les attentats, pas du tout, on ne verra rien de ça […], a tenté rassurer la directrice de la fiction, Fanny Rondeau. On veut être respectueux ».

« Un exercice d’équilibriste »

L’association de victimes du 13 novembre 2013, Life for Paris, qui regroupe près de 700 membres, se montre plus mesurée. Très sceptique sur la pertinence d’un tel projet, elle estime cependant que ce n’est pas son rôle de demander l’abandon du téléfilm.

« On va veiller, évidemment, à ce que ce film, même s’il s’agit d’une fiction, respecte la mémoire des victimes, la réalité historique des faits qui y seront relatés, a assuré l’un de ses porte-parole, Alexis Lebrun, auprès de LCI. Et faire attention à ce que cela ne génère pas du stress post-traumatique parmi les victimes et leurs proches. Vu la sensibilité du sujet, on scrutera ça de très près. France 2 marche sur un fil, c’est un exercice d’équilibriste qui me semble très difficile à réussir. »

Selon Alexis Lebrun, la réalisatrice a prévenu l’association fin octobre de l’imminence du tournage. « Elle voulait savoir si le scénario n’était pas trop éloigné de la réalité, au niveau du ressenti des personnes qui ont vécu ces événements tragiques. A ce moment-là, nous étions alors en pleine préparation des commémorations. On avait autre chose à faire, nous n’avons pas donné suite à sa demande. » « Ce soir-là » devrait être diffusé à l’automne 2018 dans le cadre de la commémoration des trois ans de la tragédie.

Source le Parisien

Publier un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Publicité
  • Ces articles pourraient vous plaire :

Agenda

Samedi 20 octobre 06:00-13:00
Samedi 20 octobre 20:30-23:30
Du 22 octobre 19:00 au 28 octobre 23:30
Mercredi 24 octobre 20:30-23:00

0 | 5 | 10

Commentaires

Fermeture administrative de la Comédia (Montreuil)

Il fallait malheureusement que cela arrive un jour, et ce n’est même plus surprenant, vu le climat actuel à Paris : La Comedia Montreuil., l’un des derniers bastions libres et joyeux de la culture alternative / punk parisienne, est obligée de fermer pendant un mois, à compter d’hier soir (même si le concert prévu hier s’est déroulé coûte que coûte), sur décision administrative, et ce jusqu’au 2 Novembre. les habitué-e-s ont pu constater que les travaux ont déjà été engagés depuis cet été pour la remise aux normes des lieux, sans attendre que les flics et la préfecture ne s’en mêlent. Mais quand il s’agit de (...)

Paris : la Fabrique nomade ouvre ses portes aux artisans réfugiés

L’association installée sous le Viaduc des arts (XIIe) expose et vend des objets réalisés par des artisans réfugiés. Sculpteurs, couturiers, potiers... Ils ont pu renouer avec leur métier.
Lire l’article sur le Parisien : http://www.leparisien.fr/paris-75/p...

Paris : L’exécutif renonce à sa délibération sur la Petite Ceinture

Sa proposition de créer une société pour valoriser économiquement 20 bâtiments de la ligne de chemin de fer avait provoqué une levée de boucliers chez les écologistes et les communistes.
Le débat s’annonçait houleux et le vote incertain pour l’exécutif parisien qui a préféré reculer. La délibération sur l’ancienne voie ferroviaire de la Petite Ceinture, qui devait être examinée ce mercredi matin par le Conseil de Paris, a été retirée de l’ordre du jour. Après les écologistes et les communistes, le groupe UDI-MoDem avait annoncé ce mardi son intention de voter contre, dénonçant à son tour « la bétonisation et la (...)

Décès de Rachid Taha (+vidéos)

A l’occasion de la nocturne des 27e Portes Ouvertes des artistes de Ménilmontant, le CIP20 rend honneur à Rachid Taha, un artiste habitué du quartier qui vient de nous quitter.
http://menil.info/Ya-Rayah-Soiree-chaabi-en-honneur-de-Rachid-Taha

Décès de Rachid Taha (+vidéos)

Bouleversé, comme beaucoup d’autres, par la disparition de Rachid Taha, Brian Eno, le producteur et compositeur anglais qui contribua notamment a l’émergence de la musique ambiant, pris la plume afin de saluer, une dernière fois, cet artiste avec qui il avait eu l’occasion de travailler sur l’album Tékitoi, paru en 2004. Une lettre que l’on vous retransmet intégralement :
http://www.nova.fr/la-lettre-de-brian-eno-rachid-taha

Décès de Rachid Taha (+vidéos)

Rachid Taha est algérien. Pour la première fois depuis une dizaine d’année, il retourne pour une série de concerts dans son pays natal, confronté à des sentiments conflictuels, entre attachement et révolte. Rachid rock la casbah ?
Un film documentaire de Pascal Forneri
Filmé, monté par Pascal Forneri
Produit par Barclay, Universal
2006 / 40’
http://menil.info/Rachid-Taha-en-Algerie-ma-parabole-d-honneur-video

« Rue des Cascades », projection en plein air

Cinquante-quatre ans après sa sortie, Un gosse de la butte (rebaptisé Rue des Cascades pour sa ressortie), cinquième long métrage de Maurice Delbez, retrouve les grands écrans en version restaurée. Tiré du roman de Robert Sabatier, Alain et le Nègre, paru en 1953, le film nous entraîne dans le Belleville et le Ménilmontant d’hier, sur les traces de joyeux loustics. Le réalisateur ne se contente pas de peindre ce perchoir populaire à titis. Il aborde des sujets loin d’être évacués aujourd’hui, comme le racisme et la liberté d’aimer, à travers la relation amoureuse entre une veuve (l’époustouflante Madeleine (...)

La Féline, mort imminente du bar le plus rock’n’roll de Paris

Ce samedi 28 juillet, le bar à concerts La Féline, rue Victor Letalle à Paris, tirait ses dernières pintes et servait ses derniers shots, sur fond de musique rock bien forte. Une foule nombreuse, massée sur toute la rue, était venue assister à l’enterrement. Qu’est-ce donc que les nuits de Ménilmontant y perdent, au juste, et pourquoi ?
Lire sur toutelaculture.com

Portes Ouvertes des Ateliers d’Artistes de Belleville

beaucoup d’artistes sont installés dans tout le quartier, à découvrir !

Décès de Florence Marek

https://youtu.be/wtVgAQhr434

Publicité