La Villette

Deux péniches culturelles devenues indésirables

vendredi 18 août 2017, par Ménil Info

« On nous demande d’aller voir ailleurs : c’est clairement une condamnation à mort » lâche dépité Franck Delrieu.

En janvier prochain, sa Péniche Cinéma dédiée au court-métrage, qui a jeté l’ancre il y a dix ans dans le parc de la Villette (XIXe) devant le Cabaret Sauvage, devra avoir largué les amarres. Même punition pour Anako, « la péniche des cultures du monde », installée depuis 2009 sur le bassin de la Villette. Les sentences, tombées début juillet, émanent de la mairie de Paris qui avait lancé en mars un appel d’offres afin de redistribuer pour dix ans les emplacements du bassin de la Villette.

Pour les deux esquifs, dont les autorisations d’occupation temporaire étaient jusque-là délivrées chaque année, c’est le coup de Trafalgar. Dans une pétition en ligne, qui a recueilli plus de 4 700 signatures de soutien, la péniche Anako s’estime « en péril » après avoir « accueilli des centaines d’artistes et des milliers de visiteurs autour de concerts, jams, expositions, et conférences ». L’embarcation, qui emploie quatre personnes, demande à la Ville de faire machine arrière (...)

Le Parisien - Lire la suite

Publier un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.