La France condamnée à verser 145 000€ à la famille de Lamine Dieng

mercredi 17 juin 2020

Lamine Dieng, un Franco-Sénégalais de 25 ans, est décédé le 17 juin 2007, des suites de violences policières. Il avait été immobilisé et pressé au sol alors qu’il résistait à Ménilmontant.

Le gouvernement français va verser 145.000 euros aux proches de Lamine Dieng, afin de solder les poursuites contre la France, a appris l’AFP lundi auprès de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH).
La justice française avait rejeté par jugement la demande des proches du jeune homme et ceux-ci avaient introduit une requête devant la CEDH en décembre 2017.


Appel à manifester à Paris ce samedi

La famille de Lamine Dieng se réjouit de ce règlement, qui constitue pour elle « une victoire ». «  Nous avons vécu treize années de combat contre le déni de justice, face à une institution qui nous a systématiquement refusé un procès pour les responsables de la mort de notre fils, frère, oncle », souligne dans un communiqué la famille de la victime, par la voix de sa soeur Ramata Dieng. (Source jeuneafrique.com)


Lire l’article complet sur Europe1.fr

Version imprimable de cet article Version imprimable

Publier un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Sur le web