« Le Métro » à Belleville, accueille des formations de jazz dignes des meilleurs clubs

vendredi 11 janvier 2019, par Menil.Info

Mi-décembre, un soir de demi-brume, on reconnaît Jean Bardy, instrument en main, chez Idir, au Métro, boulevard de Belleville.

On entre. Il est en plein chorus (Born to Be Blue). Autour de lui, une poignée de musiciens, pas des moindres : Jean-Philippe Bordier (guitare), Dominique Lemerle ou Bruno Morange (autres contrebassistes), la chanteuse Florence Toni, une trompettiste, Brigitte Gruszow, plus un chanteur extraordinaire, on pèse les mots, Clément Brajtman (batteur) ; et un grand flandrin aux cheveux sel, à la dégaine savante, il se saisit de la basse, il sait faire…

Parfum de club à l’ancienne…

Chez Idir, tandards, chorus, distribution des rôles, version à tomber des Feuilles mortes que l’on croyait pourtant ramassées une fois pour toutes à la pelle (Brajtman)… Dominique Lemerle vient de présenter son dernier album, This is New, au Sunset (club de la rue des Lombards), où se produira Brajtman le 24 janvier.

Serge Merlaud (guitare), Jean Bardy (contrebasse) et Clément Brajtman (batterie), à la brasserie Le Métro, à Belleville, le 16 novembre 2018. C-CIL

Les clubs patentés ont besoin d’une « actualité ». Bardy, lui, avec voisins et amis, est de nouveau chez Idir le 11 janvier. Son trio ? Eric Lohrer (guitare) et Brajtman.
Formation digne des meilleurs clubs.

- Lire l’article (payant) sur le Monde

Version imprimable de cet article Version imprimable
Publier un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Ces articles pourraient vous plaire :
  • Sur le web