« Live Report » #3 : Abrial & Jye

Par Béral

lundi 2 avril 2018, par Menil.Info

Béral, directeur artistique de l’association Ménil Mon Temps, vous propose un live report du concert Abrial & Jye au caveau du Café de Paris du vendredi 23 mars 2018.

Annoncé comme un concert de chauffe avant la sortie de leur 1er album « l’Arnaque » produit par Aztec Musique et distribué par Pias, ce concert en mode intimiste présageait une saveur particulière. Une de ces soirées où les vents se calment avant le déferlement de la tempête… Lorsque le ciel s’obscurcit au fur et à mesure du passage de la brise jusqu’au tressaillement et la déchirure soudaine de l’atmosphère par l’éclair…

Ça commence avec quelques notes de Jye, le guitare-héro du duo bidouillant sa guitare électrique, qui foudroie et déchire l’obscurité du caveau du Café de Paris et lance à coup de tapping et de distorsion les hostilités de la soirée.

Patrick Abrial au chant, plongé dans son univers, interprète tel un gladiateur dans l’arène sa 1ère chanson « Condamné amour ». On se laisse embarquer et l’on assiste au combat de deux maîtres se répondant l’un l’autre. Un dialogue houleux de guitares et de voix, de rythmes et de souffles, d’anecdotes et de silences… Un silence préfigurateur d’envolées guitaristiques et poétiques enveloppant le public pour finir sous le charme et la magie du moment.

Transcendé le duo de choc enchaînent les chansons chics : Fétiche, Valentine,La Jeanne, Requiem pour un roi fou, Chanson pour Marie, Il nous faudra … avec cette même formule : deux individualités et la rencontre de deux univers, la chanson française et le rock, la poésie et le blues ! Patrick Abrial nous raconte des histoires et Jye les illustre de sa Fender tel un maître artiste peintre. Certains diraient voyager entre Brel et Pink Floyd, d’autres entre Piaf et Hendrix…
C’est justement l’heure du « Testament », chanson hommage à la guitare et à Monsieur Hendrix. On reconnaît l’introduction de Woodoo Child et l’on peut voir nos deux compères s’amuser sur la scène et prendre du plaisir à nous léguer leur testament.

Le public applaudit vivement ce duo hors normes et en redemande. Nous aurons droit à deux rappels : « Les abeilles » puis, interprétée par Piaf dans ce même lieu du Café de Paris, « Les amants d’un jour ». Encore sous l’émotion de cette interprétation, nous restons quelques minutes sans bouger jusqu’à ce que le public de privilégiés se lève unanimement et applaudisse le final dans une ovation méritée.

Prochain concert pour la sortie de l’album « l’arnaque »  : vendredi 20 avril 2018 dans la grande salle du Café de Paris à 20h30.

Pour les découvrir encore plus :
https://www.patrickabrialetjye.com

Béral pour Ménil Info

Publier un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Publicité
  • Ces articles pourraient vous plaire :

Agenda

Commentaires

Fermeture administrative de la Comédia (Montreuil)

Il fallait malheureusement que cela arrive un jour, et ce n’est même plus surprenant, vu le climat actuel à Paris : La Comedia Montreuil., l’un des derniers bastions libres et joyeux de la culture alternative / punk parisienne, est obligée de fermer pendant un mois, à compter d’hier soir (même si le concert prévu hier s’est déroulé coûte que coûte), sur décision administrative, et ce jusqu’au 2 Novembre. les habitué-e-s ont pu constater que les travaux ont déjà été engagés depuis cet été pour la remise aux normes des lieux, sans attendre que les flics et la préfecture ne s’en mêlent. Mais quand il s’agit de (...)

Paris : la Fabrique nomade ouvre ses portes aux artisans réfugiés

L’association installée sous le Viaduc des arts (XIIe) expose et vend des objets réalisés par des artisans réfugiés. Sculpteurs, couturiers, potiers... Ils ont pu renouer avec leur métier.
Lire l’article sur le Parisien : http://www.leparisien.fr/paris-75/p...

Paris : L’exécutif renonce à sa délibération sur la Petite Ceinture

Sa proposition de créer une société pour valoriser économiquement 20 bâtiments de la ligne de chemin de fer avait provoqué une levée de boucliers chez les écologistes et les communistes.
Le débat s’annonçait houleux et le vote incertain pour l’exécutif parisien qui a préféré reculer. La délibération sur l’ancienne voie ferroviaire de la Petite Ceinture, qui devait être examinée ce mercredi matin par le Conseil de Paris, a été retirée de l’ordre du jour. Après les écologistes et les communistes, le groupe UDI-MoDem avait annoncé ce mardi son intention de voter contre, dénonçant à son tour « la bétonisation et la (...)

Décès de Rachid Taha (+vidéos)

A l’occasion de la nocturne des 27e Portes Ouvertes des artistes de Ménilmontant, le CIP20 rend honneur à Rachid Taha, un artiste habitué du quartier qui vient de nous quitter.
http://menil.info/Ya-Rayah-Soiree-chaabi-en-honneur-de-Rachid-Taha

Décès de Rachid Taha (+vidéos)

Bouleversé, comme beaucoup d’autres, par la disparition de Rachid Taha, Brian Eno, le producteur et compositeur anglais qui contribua notamment a l’émergence de la musique ambiant, pris la plume afin de saluer, une dernière fois, cet artiste avec qui il avait eu l’occasion de travailler sur l’album Tékitoi, paru en 2004. Une lettre que l’on vous retransmet intégralement :
http://www.nova.fr/la-lettre-de-brian-eno-rachid-taha

Décès de Rachid Taha (+vidéos)

Rachid Taha est algérien. Pour la première fois depuis une dizaine d’année, il retourne pour une série de concerts dans son pays natal, confronté à des sentiments conflictuels, entre attachement et révolte. Rachid rock la casbah ?
Un film documentaire de Pascal Forneri
Filmé, monté par Pascal Forneri
Produit par Barclay, Universal
2006 / 40’
http://menil.info/Rachid-Taha-en-Algerie-ma-parabole-d-honneur-video

« Rue des Cascades », projection en plein air

Cinquante-quatre ans après sa sortie, Un gosse de la butte (rebaptisé Rue des Cascades pour sa ressortie), cinquième long métrage de Maurice Delbez, retrouve les grands écrans en version restaurée. Tiré du roman de Robert Sabatier, Alain et le Nègre, paru en 1953, le film nous entraîne dans le Belleville et le Ménilmontant d’hier, sur les traces de joyeux loustics. Le réalisateur ne se contente pas de peindre ce perchoir populaire à titis. Il aborde des sujets loin d’être évacués aujourd’hui, comme le racisme et la liberté d’aimer, à travers la relation amoureuse entre une veuve (l’époustouflante Madeleine (...)

La Féline, mort imminente du bar le plus rock’n’roll de Paris

Ce samedi 28 juillet, le bar à concerts La Féline, rue Victor Letalle à Paris, tirait ses dernières pintes et servait ses derniers shots, sur fond de musique rock bien forte. Une foule nombreuse, massée sur toute la rue, était venue assister à l’enterrement. Qu’est-ce donc que les nuits de Ménilmontant y perdent, au juste, et pourquoi ?
Lire sur toutelaculture.com

Portes Ouvertes des Ateliers d’Artistes de Belleville

beaucoup d’artistes sont installés dans tout le quartier, à découvrir !

Décès de Florence Marek

https://youtu.be/wtVgAQhr434

Publicité