• Logement

Rénovation urbaine : « Les Portes du XXe »

10 décembre 2019

Le Conseil de Paris validera la semaine prochaine (sauf grosse surprise) le financement de quatre grosses opérations de rénovation urbaine dans les XVIIIe, XIXe et XXe. À la clé : la bagatelle d’un demi-milliard d’euros.
Parmi les opérations financées, la plus importante et la seule qualifiée « d’intérêt national » a été baptisée « Les Portes du XXe », un quartier de 46 ha s’étendant de la porte de Bagnolet à la porte de Montreuil qui abrite 4000 logements dont 95 % de logements sociaux.
Au nord du secteur, (...)

Des habitants du XXe construisent eux-mêmes leur HLM

Rue Sorbier

2 décembre 2019

Utop est la première coopérative d’habitants telle qu’elle est inscrite dans la loi Alur de 2014. Les occupants ne seront pas individuellement propriétaires de leur appartement, mais propriétaires d’un droit de jouissance de soixante ans. « Ça va tout simplement permettre à des gens qui ne peuvent plus vivre à Paris d’y revenir »
Tous les logements (du studio au cinq pièces) sont en effet sociaux. Qu’ils soient flûtiste, documentariste, enseignant chercheur, clown ou chômeur […], les futurs habitants (...)

Immobilier à Ménilmontant : + 10% en 2019 !

8 novembre 2019

Sur les douze derniers mois, la cote de l’immobilier à Paris progresse encore de 6,2 % pour se stabiliser aux alentours de 10 887 € du m². Une hausse de 9,9 % dans le 20e (Père Lachaise, Ménilmontant)

« Nous avons besoin de vivre toute l’année. »

Entretien croisé sur les luttes contre la touristification

22 octobre 2019

Par Alexane Brochard et Lucile Dumont
Cet article est originellement paru dans le sixième numéro de la revue papier Jef Klak, « Pied à terre », disponible en librairie ou via abonnement.
Des responsables de la planification urbaine aux multipropriétaires, les protagonistes de l’économie touristique traitent les territoires comme des capitaux à faire fructifier.
Dans une métropole ou dans un village côtier, l’augmentation des loyers, la réduction du parc locatif à peau de chagrin et les mutations (...)

Pétition de soutien

Préservons Sainte-Marthe

10 octobre 2019

PRÉSERVER SAINTE-MARTHE COMME QUARTIER POPULAIRE D’ART ET D’ARTISANAT
Au début des années 1990, alors que le quartier populaire de Sainte-Marthe était menacé de démolition comme îlot d’insalubrité, c’est la mobilisation de ses habitants et de ses associations qui l’a sauvé en obtenant qu’il bénéficie de trois OPAH (opérations programmées d’amélioration de l’habitat) successives. Le dernier plan de sauvegarde en date, achevé en 2013, représentait dix ans de travaux et plus de 12 millions d’euros de fonds publics (...)

  • Sur le web