Sauvons la Péniche Anako !

vendredi 18 août 2017, par Menil.Info

Cher(e)s ami(e)s,

Depuis 2009, la Péniche ANAKO a accueilli des centaines d’artistes et des milliers de visiteurs autour de concerts, jams, expositions, et conférences mettant en valeur les cultures du monde entier. Elle se retrouve aujourd’hui en grand danger.

La Ville de Paris a cette année organisé un appel d’offre afin de redistribuer les emplacements du Bassin de la Villette. Malheureusement le dossier de la Péniche ANAKO n’a pas été retenu ; nous avons reçu début juillet une lettre nous invitant à “organiser le départ de la péniche de Paris”. N’ayant à notre disponibilité aucun emplacement pour la péniche à partir de janvier 2018, nous nous voyons sommés de préparer la fin de nos activités.

Cette décision revient à faire disparaître une association dont la mission est unique.
ANAKO, la “Péniche des cultures du monde”, a œuvré sans relâche pour créer des rencontres et un engouement autour de cultures minoritaires menacées de disparition. Les cultures de plus de 75 pays ont été représentées dans la programmation de la Péniche ANAKO depuis sa création, ce qui a permis de formidables transmissions multiculturelles et des expériences musicales et artistiques difficiles à trouver ailleurs.

La Péniche ANAKO est aussi un lieu de création phénoménale. Ses jams orientales et ses jams bluegrass (des événements mensuels) ont été l’occasion de rencontres, d’improvisations, et de créations véritablement uniques, la jam n’étant pas un style d’événement très commun en France.

La péniche ANAKO est enfin un lieu où la diaspora arménienne de France a pu se réunir et diffuser sa culture et son histoire.

Tout ce travail est aujourd’hui menacé. Et cette situation est d’autant plus regrettable que la Ville de Paris a retenu, à la place de la Péniche ANAKO et d’autres péniches indépendantes, les candidatures déposées par des organisations (dont un géant de la grande distribution) qui ont déjà de nombreux locaux à travers Paris. La survie de leur mission culturelle et artistique (si elles en ont une) ne dépend donc absolument pas de leur obtention d’un emplacement sur le Bassin de la Villette.

Nous demandons donc que la Ville de Paris revienne sur cette décision. Il est impératif que la Péniche ANAKO puisse continuer son travail de transmission et de création au vu de la communauté active et motivée qu’elle a construite depuis 2009.

Grâce à votre aide, la pétition a déjà dépassé les 6100 signatures (jeudi 17 août à minuit) et ce n’est (toujours) qu’un début : n’hésitez pas à la diffuser largement et en parler autour de vous, plus nous serons nombreux, plus nous pourrons faire entendre notre voix !
Encore un grand merci à tous pour votre soutien et vos chaleureux messages
 !
La pétition est en ligne

https://penicheanako.org/appel

Publier un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Publicité
  • Ces articles pourraient vous plaire :

Agenda

Commentaires

Fermeture administrative de la Comédia (Montreuil)

Il fallait malheureusement que cela arrive un jour, et ce n’est même plus surprenant, vu le climat actuel à Paris : La Comedia Montreuil., l’un des derniers bastions libres et joyeux de la culture alternative / punk parisienne, est obligée de fermer pendant un mois, à compter d’hier soir (même si le concert prévu hier s’est déroulé coûte que coûte), sur décision administrative, et ce jusqu’au 2 Novembre. les habitué-e-s ont pu constater que les travaux ont déjà été engagés depuis cet été pour la remise aux normes des lieux, sans attendre que les flics et la préfecture ne s’en mêlent. Mais quand il s’agit de (...)

Paris : la Fabrique nomade ouvre ses portes aux artisans réfugiés

L’association installée sous le Viaduc des arts (XIIe) expose et vend des objets réalisés par des artisans réfugiés. Sculpteurs, couturiers, potiers... Ils ont pu renouer avec leur métier.
Lire l’article sur le Parisien : http://www.leparisien.fr/paris-75/p...

Paris : L’exécutif renonce à sa délibération sur la Petite Ceinture

Sa proposition de créer une société pour valoriser économiquement 20 bâtiments de la ligne de chemin de fer avait provoqué une levée de boucliers chez les écologistes et les communistes.
Le débat s’annonçait houleux et le vote incertain pour l’exécutif parisien qui a préféré reculer. La délibération sur l’ancienne voie ferroviaire de la Petite Ceinture, qui devait être examinée ce mercredi matin par le Conseil de Paris, a été retirée de l’ordre du jour. Après les écologistes et les communistes, le groupe UDI-MoDem avait annoncé ce mardi son intention de voter contre, dénonçant à son tour « la bétonisation et la (...)

Décès de Rachid Taha (+vidéos)

A l’occasion de la nocturne des 27e Portes Ouvertes des artistes de Ménilmontant, le CIP20 rend honneur à Rachid Taha, un artiste habitué du quartier qui vient de nous quitter.
http://menil.info/Ya-Rayah-Soiree-chaabi-en-honneur-de-Rachid-Taha

Décès de Rachid Taha (+vidéos)

Bouleversé, comme beaucoup d’autres, par la disparition de Rachid Taha, Brian Eno, le producteur et compositeur anglais qui contribua notamment a l’émergence de la musique ambiant, pris la plume afin de saluer, une dernière fois, cet artiste avec qui il avait eu l’occasion de travailler sur l’album Tékitoi, paru en 2004. Une lettre que l’on vous retransmet intégralement :
http://www.nova.fr/la-lettre-de-brian-eno-rachid-taha

Décès de Rachid Taha (+vidéos)

Rachid Taha est algérien. Pour la première fois depuis une dizaine d’année, il retourne pour une série de concerts dans son pays natal, confronté à des sentiments conflictuels, entre attachement et révolte. Rachid rock la casbah ?
Un film documentaire de Pascal Forneri
Filmé, monté par Pascal Forneri
Produit par Barclay, Universal
2006 / 40’
http://menil.info/Rachid-Taha-en-Algerie-ma-parabole-d-honneur-video

« Rue des Cascades », projection en plein air

Cinquante-quatre ans après sa sortie, Un gosse de la butte (rebaptisé Rue des Cascades pour sa ressortie), cinquième long métrage de Maurice Delbez, retrouve les grands écrans en version restaurée. Tiré du roman de Robert Sabatier, Alain et le Nègre, paru en 1953, le film nous entraîne dans le Belleville et le Ménilmontant d’hier, sur les traces de joyeux loustics. Le réalisateur ne se contente pas de peindre ce perchoir populaire à titis. Il aborde des sujets loin d’être évacués aujourd’hui, comme le racisme et la liberté d’aimer, à travers la relation amoureuse entre une veuve (l’époustouflante Madeleine (...)

La Féline, mort imminente du bar le plus rock’n’roll de Paris

Ce samedi 28 juillet, le bar à concerts La Féline, rue Victor Letalle à Paris, tirait ses dernières pintes et servait ses derniers shots, sur fond de musique rock bien forte. Une foule nombreuse, massée sur toute la rue, était venue assister à l’enterrement. Qu’est-ce donc que les nuits de Ménilmontant y perdent, au juste, et pourquoi ?
Lire sur toutelaculture.com

Portes Ouvertes des Ateliers d’Artistes de Belleville

beaucoup d’artistes sont installés dans tout le quartier, à découvrir !

Décès de Florence Marek

https://youtu.be/wtVgAQhr434

Publicité