Court métrage documentaire

Sur les pavés, rue Dénoyez

samedi 6 janvier 2018, par Menil.Info

Le 31 mars 2015, le projet d’aménagement urbain de la mairie du 20ème arrondissement, pour la rue Dénoyez à Belleville, est lancé. Les artistes présents depuis 10 ans entre le 18 bis et le 22 bis de la rue, rendent alors leur clé. Leurs ateliers sont murés dans la journée.

Un court métrage documentaire réalisé par Zélia Devooght et Philippine Graffard - 10min - 2016

Après des années de vie dans cette rue insolite, une époque se termine. Thierry se remémore les actions collectives passées, avec tous les gens de passage ; tandis que Sylvia conte avec nostalgie ce temps où les ateliers étaient ouverts à tous vents. Yohanna et Cassien apportent, eux, un renouveau dans la rue avec le Barbouquin, où les rencontres entre les habitants se font naturellement, et perpétuent ainsi la vie de ce haut lieux du street art parisien.

Programmé au Sacramento French Film Festival - Artstreet 2017- Février 2017
En sélection "Scolaires" au Festival Lussac tout courts 2017 - Avril 2017

Les réalisatrices

Après un passage en études de cinéma à Paris 7 pour Zélia et d’histoire et de médiation culturelle à Paris 3 pour Philippine, elles entrent toutes les deux en master de réalisation documentaire à l’INA en 2015. Cinéphiles depuis toujours, se sentant proches de sujets touchant à l’art et attirées par différentes formes d’utopies, elles se rencontrent et réalisent ensemble leur film de fin d’étude, "Sur les Pavés, rue Dénoyez".

Filmographie

Zélia Devooght :
"Batna" - 28 min - moyen métrage documentaire - 2015
“Tôt ou tard” - 11 min - court métrage documentaire - 2016

Philippine Graffard :
"Le Platin" - 3 min - carte postale documentaire - 2015
"Selfimages" - 7 min - court métrage documentaire - 2016

zelia.devc (at) gmail.com - philippinegraffard (at) gmail.com

Traduction : Dylan Collins

Publier un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Publicité
  • Ces articles pourraient vous plaire :

Agenda

Samedi 20 octobre 06:00-13:00
Samedi 20 octobre 20:30-23:30

0 | 3 | 6 | 9 | 12

Commentaires

Fermeture administrative de la Comédia (Montreuil)

Il fallait malheureusement que cela arrive un jour, et ce n’est même plus surprenant, vu le climat actuel à Paris : La Comedia Montreuil., l’un des derniers bastions libres et joyeux de la culture alternative / punk parisienne, est obligée de fermer pendant un mois, à compter d’hier soir (même si le concert prévu hier s’est déroulé coûte que coûte), sur décision administrative, et ce jusqu’au 2 Novembre. les habitué-e-s ont pu constater que les travaux ont déjà été engagés depuis cet été pour la remise aux normes des lieux, sans attendre que les flics et la préfecture ne s’en mêlent. Mais quand il s’agit de (...)

Paris : la Fabrique nomade ouvre ses portes aux artisans réfugiés

L’association installée sous le Viaduc des arts (XIIe) expose et vend des objets réalisés par des artisans réfugiés. Sculpteurs, couturiers, potiers... Ils ont pu renouer avec leur métier.
Lire l’article sur le Parisien : http://www.leparisien.fr/paris-75/p...

Paris : L’exécutif renonce à sa délibération sur la Petite Ceinture

Sa proposition de créer une société pour valoriser économiquement 20 bâtiments de la ligne de chemin de fer avait provoqué une levée de boucliers chez les écologistes et les communistes.
Le débat s’annonçait houleux et le vote incertain pour l’exécutif parisien qui a préféré reculer. La délibération sur l’ancienne voie ferroviaire de la Petite Ceinture, qui devait être examinée ce mercredi matin par le Conseil de Paris, a été retirée de l’ordre du jour. Après les écologistes et les communistes, le groupe UDI-MoDem avait annoncé ce mardi son intention de voter contre, dénonçant à son tour « la bétonisation et la (...)

Décès de Rachid Taha (+vidéos)

A l’occasion de la nocturne des 27e Portes Ouvertes des artistes de Ménilmontant, le CIP20 rend honneur à Rachid Taha, un artiste habitué du quartier qui vient de nous quitter.
http://menil.info/Ya-Rayah-Soiree-chaabi-en-honneur-de-Rachid-Taha

Décès de Rachid Taha (+vidéos)

Bouleversé, comme beaucoup d’autres, par la disparition de Rachid Taha, Brian Eno, le producteur et compositeur anglais qui contribua notamment a l’émergence de la musique ambiant, pris la plume afin de saluer, une dernière fois, cet artiste avec qui il avait eu l’occasion de travailler sur l’album Tékitoi, paru en 2004. Une lettre que l’on vous retransmet intégralement :
http://www.nova.fr/la-lettre-de-brian-eno-rachid-taha

Décès de Rachid Taha (+vidéos)

Rachid Taha est algérien. Pour la première fois depuis une dizaine d’année, il retourne pour une série de concerts dans son pays natal, confronté à des sentiments conflictuels, entre attachement et révolte. Rachid rock la casbah ?
Un film documentaire de Pascal Forneri
Filmé, monté par Pascal Forneri
Produit par Barclay, Universal
2006 / 40’
http://menil.info/Rachid-Taha-en-Algerie-ma-parabole-d-honneur-video

« Rue des Cascades », projection en plein air

Cinquante-quatre ans après sa sortie, Un gosse de la butte (rebaptisé Rue des Cascades pour sa ressortie), cinquième long métrage de Maurice Delbez, retrouve les grands écrans en version restaurée. Tiré du roman de Robert Sabatier, Alain et le Nègre, paru en 1953, le film nous entraîne dans le Belleville et le Ménilmontant d’hier, sur les traces de joyeux loustics. Le réalisateur ne se contente pas de peindre ce perchoir populaire à titis. Il aborde des sujets loin d’être évacués aujourd’hui, comme le racisme et la liberté d’aimer, à travers la relation amoureuse entre une veuve (l’époustouflante Madeleine (...)

La Féline, mort imminente du bar le plus rock’n’roll de Paris

Ce samedi 28 juillet, le bar à concerts La Féline, rue Victor Letalle à Paris, tirait ses dernières pintes et servait ses derniers shots, sur fond de musique rock bien forte. Une foule nombreuse, massée sur toute la rue, était venue assister à l’enterrement. Qu’est-ce donc que les nuits de Ménilmontant y perdent, au juste, et pourquoi ?
Lire sur toutelaculture.com

Portes Ouvertes des Ateliers d’Artistes de Belleville

beaucoup d’artistes sont installés dans tout le quartier, à découvrir !

Décès de Florence Marek

https://youtu.be/wtVgAQhr434

Publicité