Vidéo

En remontant la rue Vilin

mardi 6 novembre 2018

Ce film documentaire de Robert Bober (1992), retrace, à l’aide de photographies anciennes, la destruction progressive de ce quartier.

« Ouverte en 1863, le rue Vilin reliait la rue des Couronnes aux hauteurs de la rue Piat, à l’angle de la rue des Envierges. Son parcours remontait en pente douce selon la forme d’un S, jusqu’à un escalier d’une trentaine de marches au sommet desquelles s’étale l’un des plus beaux panorama de la Capitale.

(...) La rue Vilin pourtant… dont l’escalier en Y et la géographie atypique avaient captivé l’objectif des plus grands, n’était plus ! Au delà de Willy Ronis, la rue Vilin, c’est avant tout Georges Perec. Né en 1936, l’écrivain y passera les premières années de son existence, jusqu’en 1942, année au cours de laquelle sa mère fut déportée. De retour sur les lieux trente ans après, il s’évertuera à reconstituer sa mémoire occultée par le traumatisme de la guerre (Voir le documentaire de l’Ina) (...) »

Lire la suite sur Paris-Unplugged

Version imprimable de cet article Version imprimable

Publier un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Sur le web