Foot et politique en 2019

France-Algérie : de Ménilmontant à la Canebière

mardi 31 décembre 2019

France-Algérie, les frères

Au bled, le peuple - et notamment les ultras - manifeste et revendique contre un pouvoir corrompu capté par quelques-uns, souvent à galons.

Photo Libération

Extrait - Chez nous, les enfants en garde partagés entre les deux pays ont célébré, de Menilmontant à Paris à la Canebière à Marseille, la victoire des Fennecs et ses nombreux binationaux en finale de la CAN.

Une fête parfois gâchée, comme c’est souvent le cas en pareille situation, par des débordements (sur les Champs-Élysées, dans la capitale) parfois dramatiques (à Montpellier).

De quoi réveiller les vieilles peurs, au lieu de s’interroger d’une rive à l’autre de la Méditerranée, sur les relations et histoires communes autour de la même passion pour le ballon rond.

Et nos politiques d’en remettre une couche, que ce soit sur les crispations sécuritaires ou les délires identitaires avec une Marine Le Pen qui demandait d’ « interdire, au nom de l’ordre public, le drapeau algérien » .

Pour le moment, le France-Algérie est d’ailleurs toujours reporté.

Source SoFoot.com

Version imprimable de cet article Version imprimable

Publier un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Sur le web