Dimanche 5 mai

Mobilisation pour une « Maison du Peuple » à Belleville

lundi 8 avril 2019, par Menil.Info

Rassemblement du dimanche 7 avril au Parc de Belleville :

Occupation du Belvédère tous les premiers dimanche du mois 17h à 19h

Photos via "Droit à la Belle Ville"

Prochain rassemblement dimanche 5 mai à 17h au Belvédère du Parc de Belleville

VIA Michel Kokoreff :

Moment constructif et sympa cet après-midi, à Belleville, de mobilisation contre le projet de privatisation de la Maison de l’air (local de 600 m2, à l’entrée du parc, en dessous du belvédère) dit "Bel’Icare, à l’initiative de Droit à la (Belle)Ville. Avec des gilets jaunes et d’autres venu.e.s écouter et discuter. Musique, moments informels, prises de parole pour rappeler l’historique et intervenir, belle adaptation de la Carmagnole, fanfare, pour protester contre ce projet que veut imposer la Mairie.

Sans refaire l’historique d’une lutte qui dure depuis 2016, au moment de la loi travail et de Nuit debout, comme l’ont superbement rappelé Mirella Rosner de La Maison de l’air aux habitant-e-s et Claudio de Droit à la Belle Ville il y a deux choses :

1/ la concession de la Maison de l’air à un restaurant aurait été d’ores et déjà accordé par la Mairie derrière le dos de toute le monde (y compris des élus, qui ne sont pas au courant de grand chose apparemment...) ;

2/ en attendant, une association créée pour la circonstance, "hors sol", "Les halles civiques", s’est installée (sans payer de loyers pendant une année, puis jusqu’à la fin de la mandature, en 2020 !) en opposant une fin de non-recevoir aux propositions d’initiatives de gens et associations du quartier. Comment maintenir un rapport de force afin d’empêcher l’installation de ce restaurant ? En faire une "maison du peuple", autonome, autogérée ? Et dans l’attente, qu’y faire ? Quelle stratégie adoptée par rapport aux occupants actuels ?

Évidemment le problème est loin d’être propre à Belleville. On retrouve la même logique sous couvert de "mixité sociale" avec les projets de "réaménagement" de la Place des fêtes (avec animations, jeux, événements, brumisateurs et "surfaces végétalisées"), comme dans d’autres arrondissements parisiens, et dans le cadre du "Grand Paris" - tous ces grands projets justifiés au nom de la "concertation" alors que les habitants n’ont pas droit au chapitre ! C’est un processus similaire qui s’opère à Marseille, par exemple, avec le relooking des docks, une même privatisation/commercialisation de l’espace public et l’éloignement des classes populaires, ainsi que dans bien d’autres métropoles.

Chaque premier dimanche du mois aura lieu une rencontre à 17h, histoire là aussi de "ne rien lâcher".


RAPPEL :

2013 - le musée municipal « la Maison de l’air » est fermé sans explication

2015 - la Ville lance un appel à idées en direction des « opérateurs économiques »

2016 - création du « Collectif pour une Maison de l’air aux habitant.e.s » : composé des habitant-e-s, collectifs, associations, revendiquant la Maison de l’air comme un lieu pour toutes et tous.

2017 - la Ville annonce un appel à concurrence pour installer un restaurant et privatiser les lieux et, pour casser d’abord la mobilisation des habitants, commence par un appel à projet pour un « Civic Hall » à titre d’occupation temporaire

2018 - les « Halles civiques » – projet hors sol, sans lien avec le quartier, qui prétend « réinventer la démocratie » par la technique, en faisant l’impasse sur l’humain – s’installent dans les lieux

2019 - la Ville prolonge jusqu’aux élections de 2020 l’occupation temporaire des « Halles civiques » – le Collectif se rapproche des Gilets Jaunes de Belleville et lance un appel à l’occupation populaire

Nous, habitants et usagers du Parc de Belleville, nous opposons à toute occupation du pavillon sans lien avec les habitant-e-s. Nous exigeons l’annulation de l’appel à concurrence, privatisant de fait cet espace public. Nous refusons de même l’occupant actuel, ainsi que tout projet hors sol, déconnecté de nos réalités et de nos aspirations concrètes. La Maison de l’air est notre patrimoine commun ! Faisons-en l’ouvroir d’un urbanisme et d’une démocratie qui ne se feront plus SANS NOUS !

Pour un projet commun, une maison d’accueil ouverte à tout.e.s,�autonome et autogérée, un lieu de luttes et de démocratie non institutionnelle, une maison du peuple !

LA MAISON DE L’AIR EST NOTRE MAISON
OCCUPONS-LA !

Collectif Maison de l’Air
collectif.maisondelair@gmail.com
https://www.facebook.com/LaMaisondelAirAuxHabitants/

Version imprimable de cet article Version imprimable
Publier un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Ces articles pourraient vous plaire :
  • Sur le web